Les Monuments Littéraires de Los Angeles

Fanfare Fountains at San Pedro Gateway

Allant du très célèbre Hollywood Boulevard au Port de Los Angeles à San Pedro, ces monuments ont été présentés pendant des générations de romans à grand succès.

Hollywood Boulevard

Hollywood Walk of Fame | Photo courtesy of write pictures, Flickr

C’est le domicile du Hollywood Walk of Fame et du TCL Chinese Theatre, une rue connue dans le monde entier et synonyme d’extravagance et de glamour. Hollywood Boulevard a également une longue histoire dans le domaine de la littérature, avec des auteurs souvent à la recherche de l’envers du décor de cette rue célèbre. The Big Sleep de Raymond Chandler est le premier de cette série de romans policiers à grands succès présentant Philip Marlowe, dont le bureau fictif se trouve sur Hollywood Boulevard près de l’Ivar Avenue. The Big Sleep a été nommé dans la "Liste des 100 meilleurs romans" du magazine Time publiés en anglais entre 1923 et 2005. En 1994, La Ville de Los Angeles a nommé l’angle des Hollywood et Cahuenga Boulevards "Raymond Chandler Square" en l’honneur de l’auteur.

 

Le Roman de 1939 de Nathaniel West, The Day of the Locust, se déroule à Hollywood lors de la Grande Dépression. Le roman à succès (également présenté sur la liste du Time) raconte l’histoire d’un groupe de personnages qui sont venus à Tinseltown pour réaliser leurs rêves, allant d’une starlette en herbe à une créateur de costumes, un cowboy et un homme d’affaires appelé Homer Simpson. L’émeute à Hollywood lors de la première d’un film est l’une des grandes scènes de la littérature de L.A.

Les Autoroutes (Freeways)

photo courtesy of Shawn Park, Flickr

Les Angelenos et les visiteurs peuvent compter sur les autoroutes de Los Angeles pour parcourir la métropole tentaculaire, et il n’est pas surprenant qu’elles offrent de l’inspiration aux auteurs depuis des générations. Le roman de 1970 de Joan Didion, Play It As It Lays, se concentre sur les périphéries d’Hollywood et en particulier l’actrice Maria Wyeth, qui essaie de retrouver de la consolation en conduisant sans but sur les autoroutes de L.A. :  

 

“Une fois qu’elle se retrouva sur l’autoroute et qu’elle trouva sa route sur la voie rapide, elle alluma la radio, monta le volume et conduisit. Elle conduisit de San Diego au Port, du Port à Hollywood, d’Hollywood au Golden State, Santa Monica, Santa Ana, la Pasadena, la Ventura. Elle conduisit comme un canoë qui descend le long d’un fleuve, tous les jours plus en accord avec son courant, ses déceptions et se sentant tirer par les rapides bercer entre le sommeil et l’éveil. Pour la nuit, Maria se couchait au calme de Beverly Hills et regardait les grandes pancartes jaillir au-dessus de sa tête à 70 miles par heure.”

 

Les autoroutes de L.A sont souvent désignées comme étant des “artères” ou par d’autres termes biologiques. Dans ce poème, Night Song of the Los Angeles Basin, le poète récompenser du prix Pulitzer, Gary Snyder, contraste la “calligraphie des voitures” avec les sons de la nature. Snyder décrit le bassin et les collines L.A. comme étant “quadrillés par les rue. Des boucles florales / de l’expression et l’échange de l’autoroute.”

Angels Flight

Photo courtesy of Kelly Densmore, Flickr

Situé dans le quartier de Bunker Hill en centre-ville de Los Angeles, l’historique Angels Flight a fait de nombreuses apparitions en littérature. Il dispose de deux wagons funiculaires : Sinaï et Olivet. Philip Marlowe de Raymond Chandler visite l’Angels Flight dans The High Window and The Little Sister. L’Angels Flight de Michael Connelly, le sixième roman présentant le détective de Los Angeles, Harry Bosch, qui commence et se termine avec ce paysage. Le roman de 2009 Angel’s Flight est un Mercy Alcutt Mystery d’Alice Duncan. D’autres romanciers ont mentionné l’Angels Flight, y compris John Fante, Linda L. Richards et les livres pour enfants de Leo Politi. *Veuillez remarquer que l’Angels Flight est actuellement FERMÉ.

Watts

Watts Towers | Photo courtesy of photogreedy.com, Discover Los Angeles Flickr Pool 

Même si sa population est aujourd’hui principalement composée de descendants latino/hispaniques, la communauté de Watts était principalement afro-américaine depuis les années 1940 suite à la deuxième grande migration, qui a apporté des millions d’afro-américains depuis le Sud des États du Nord, du Midwest et de l’Ouest. L’une des premières apparitions de Watts en littérature était dans God Sends Sunday, un roman de 1931 écrit par Arna Bontemp, un important contributeur de la Renaissance d’Harlem. Le premier roman de Bontemp se centre sur un jockey afro-américain, Little Augie, un personnage inspiré du grand-oncle de Bontemp. Bontemp, né en Louisiane et ayant grandi à Watts, a basé son roman en Nouvelle Orléans, à St. Louis et à “Mudtown”, un quartier au bord de Watts.

 

“Easy” Rawlins est un personnage créé par l’auteur Walter Mosley, qui a présenté Rawlins dans dix roman bestseller et une collection de petites histoires qui ont lieu entre les années 1940 et les années 1960. Rawlins, un détective privé et vétéran de la deuxième guerre mondiale, a fait sa première apparition en 1990 dans Devil in a Blue Dress, qui a été plus tard adapté au cinéma dans un film avec Denzel Washington.

San Pedro

Vincent Thomas Bridge in San Pedro | Photo courtesy of Walter Cardenas, Flickr

Domicile du port maritime le plus actif de la côte Ouest, San Pedro offre également un lieu unique du Sud de la Californie pour les auteurs. Michael Connelly a introduit l’agent du FBI, Terry McCaleb, dans son roman de 1998, Blood Work, que Clint Eastwood a librement adapté au cinéma sous le même nom avec un film qu’il interpréta et dirigea. McCaleb vit sur une péniche appelée The Following Sea, qui est amarrée dans la Cabrillo Marina à San Pedro. Le jeu du chat et de la souris commence par la visite d’une femme mystérieuse : “[McCaleb] arrivait du quai principal, passait les rangées de bateaux appartenant à des millionnaires lorsqu’il aperçut la femme se tenant debout à l’arrière de The Following Sea. Il était dix heures et demi, un samedi matin, et le chuchotement chaleureux du printemps ramenait beaucoup de monde sur les quais San Pedro.”

 

En 2006, l’ancien sergent détective de LAPD a transformé l’auteur Joseph Wambaugh en bestseller pour avoir été publié en premier dans la série Hollywood Station des procédures policières, avec une distribution unique des personnages qui incluent les flics surfeurs Flotsam et Jetsam. Le cinquième roman Hollywood Station, Harbor Nocturne (2012), emmène le lecteur depuis le célèbre commissariat de la Wilcox Ave. vers le Port de Los Angeles.