Les 10 meilleurs groupes de musique latino de la scène underground de Los Angeles

Chicano Batman | Photo by Rafael Cardenas, courtesy of Chicano Batman, Facebook
enlarge photo [+]

Los Angeles est reconnue comme étant la capitale mondiale du divertissement, et pour son amour éternel des automobiles. L.A. est également célèbre dans le monde entier pour sa culture latino très riche, en plus du fait que le nom de la ville soit en espagnol, la ville a autrefois fait partie du Mexique, et les Latinos représentent près de 48% du total de la population, selon le dernier recensement. Avec une telle présence, les Latinos ont été de grands influenceurs, allant des arts à l’architecture, à la nourriture et surtout à la scène musicale.

Tout le monde connaît les classiques musicaux latino de Los Angeles tels que Ritchie Valens, Los Lobos et Ozomatli. Pour célébrer le Latino Heritage Month, voici notre liste du top 10 des meilleurs groupes de musique latino de L.A. allant du cumbia sonidero synthétisé au soul-ska rocksteady et au punk rock brut, ces jeunes-gens se démarquent et représentent la Cité des Anges grâce à leurs styles de musique audacieux.

THE BLOODHOUNDS

Photo courtesy of The Bloodhounds, Facebook

The Bloodhounds sont le produit de la scène musicale prospère d’East Los Angeles et de Boyle Heights. Plutôt que le punk rock plus répandu, ces mecs ont choisi un rock classique et bluesy ainsi qu’un rythme roll R&B – imaginez si Bob Dylan était né et avait grandi à East L.A. et que vous aviez le son de The Bloodhounds. Le groupe est musicalement ambidextre, avec une configuration de base traditionnelle de guitare-drums-basse, mais ils sont aussi très compétents avec l’ancien style des Jug Band, complété par une basse fabriquée avec un bac à lessive, une planche à laver avec des canettes et des dés à coudre pour les percussions et, bien sûr, un banjo. Ils sont le groupe le plus jeune de cette liste et vous n’avez probablement jamais entendu parler d’eux, mais ça va bientôt changer : ils ont récemment signé avec un label de musique local et sont sur le point de publier leur premier album, Let Loose.

CHICANO BATMAN

Chicano Batman at Bloomfest | Photo courtesy of waltarrrrr, Flickr

Lors de ces dernières années, Chicano Batman a généré un véritable culte pour les rythmes bilingues guidés par des sons d’orgue. Leurs chansons très instrumentales sont inspirées de la période dorée des années 70 de Los Bukis (musique romantique de style mexicain, un style unique en son genre) et le bon vieux psychédélisme des années 60 avec un peu de samba brésilienne. Ajoutez ces mecs à votre playlist "bientôt des classiques", du même registre que d’autres grands groupe latino-américains alternatifs, tels que Los Lobos et Richie Valens. En d’autres mots, des morceaux légendaires qui seront probablement joués à plein volume dans les voitures dans moins d’une décennie.

THE DELIRIANS

Photo courtesy of The Delirians, Facebook

East Los Angeles profite récemment d’une renaissance d’un reggae rocksteady, en grande partie grâce à The Delirians. Ils ont formé le groupe lorsqu’ils étaient adolescents en 2007 et se sont appropriés le genre dub-heavy jamaïcain, mélangeant des riffs traditionnels plus lents que le ska mais plus rapides que le reggae avec ces sons de soul, funk et R&B typiques d’East L.A. Le groupe a été accepté par des légendes du rocksteady, telles que Thee Jamaicans, Pat Kelly et Derrick Morgan. The Delirians ont également été la première partie des Toots et des Maytals, et ont effectué une tournée avec The Skatalites et ont continué de gravir les échelons. Leur tout premier album, Get Up! a récemment été publié sur Angel City Records. Vous pouvez également les voir en concert, étant donné qu’ils jouent quelque part à Los Angeles presque toutes les semaines.

GAMBLERS MARK

Photo courtesy of Gamblers Mark, Facebook

Très peu de personnes savent que la musique rockabilly est le genre de musique le plus sous-estimé de la culture latino. Comme Johnny Cash et Morrissey, ce style de musique dispose d’une place spéciale et éternelle dans le cœur de nombreux angelenos américano-mexicains. Nous pouvons dire qu’une contrebasse est dieu dans ce genre, étant donné que c’est l’instrument le plus représentatif, qui mène le rythme dans la plupart des chansons. Les Gamblers Mark de El Monte jouent des chansons qui sont le honky-tonk classique : un rockabilly vibrant avec quelque rythme de psychobilly plus rapides (l’alter égo du genre punk rock) pour vous agacer un peu. Avons-nous mentionné les solos de contrebasse incroyablement géniaux ?

LA SANTA CECILIA

La Santa Cecilia at Twilight Concerts | Photo by David Zygielbaum, courtesy of Santa Monica Pier, Facebook

Ces humbles héros du terroir viennent de gagner un Grammy Award dans la catégorie “Best Latin Rock, Urban Or Alternative” cette année. Avons-nous besoin d’en dire plus ? La voix dynamique et puissante de la chanteuse “La Marisoul” est destinée à passer dans les radios du monde entier. Le son poppy pan-latin du groupe est associé à des paroles culturellement significatives qui touchent la classe ouvrière. Sans oublier que c’est une musique sur laquelle il est facile de danser, même les plus timides en écoutant La Negra voudront danser sur la piste.

LAS CAFETERAS

Las Cafeteras at Make Music Pasadena | Photo courtesy of victuoso, Flickr

Une partie intégrale d’une jeunesse en tant que descendant américain de parents nés au Mexique, en Amérique Centrale ou en Amérique du Sud, exploite les traditions et cultures nationales de vos parents et ancêtres et, par conséquent, leur musique. Las Cafeteras adoptent joliment ce rite de passage en s’appropriant les sons historiquement célèbres de la région de Veracruz au Mexique, la musique de Son Jarocho – réputé pour ses ensembles de guitare miniature, la jarana-jarocha, semblable au ukulélé et de métronomes zapateado. L’association des sons alternatifs, urbains et modernes aux paroles politiquement engagées en font une expérience musicale mexicano-L.A. vraiment unique.

METRALLETA DE ORO


La cumbia est la musique du peuple du Mexique Central et du Sud, et de quelques parties d’Amérique du Sud. Ses rythmes répétitifs de percussions proviennent des régions côtières des Caraïbes de Colombie et de Panama. Le trio de DJ connu sous le nom de Metralleta de Oro est la réponse de L.A. à la révolution culturelle de la réappropriation de la cumbia, appelée "Nueva Cumbia", qui a lieu dans tout le Mexique. Les jeunes adultes à l’esprit alternatif l’adorent et adoptent, en revoyant parfois, le genre plus pur de leur culture de la musique très expressive. Metralleta la remixe électroniquement dans un style sonidero de cumbia de Mexico City, avec des touches modernes de hip-hop et de rock indie. Ils utilisent quelques aspects kitchs et satiriques dans leurs sélections musicales et visuelles, pour critiquer, décrire, exagérer ou commenter sur le spectacle des différentes sous-cultures mexicaines populaires, telles que leur propre spécialité, la cumbia sonidero.

UNION 13

Union 13 | Photo courtesy of Wikimedia Commons

La scène underground des groupes de rock d’East Los Angeles existe dans un monde qui lui est propre, dans les communautés de Boyle Heights, East L.A. et toute la San Gabriel Valley. Depuis la fin des années 70, la scène s’est fortement développée, couvant des centaines de groupes punk rock bilingues qui vont et viennent au fil des années. Se démarquant de ces innombrables groupes, seuls quelques-uns ont reçu une reconnaissance hors de leur scène. Originaire de Boyle Heights, Union 13 est l’un d’entre eux, le seul groupe de ses pairs à avoir signé avec Epitaph Records dans les années 90 et ayant fait une tournée mondiale. Leur style punk rock est rapide, bruyant et suffisamment mélodique dans les bons moments. C’est un style qui pouvait uniquement avoir été créé dans les rues de Boyle Heights.

VERY BE CAREFUL

Photo courtesy of Very Be Careful, Facebook

En Colombie, la cumbia met d’avantage l’accent sur l’accordéon. Cette sous-catégorie très rythmée est appelée Vallenato, ayant fait sa route vers Los Angeles et ayant été empruntée par un groupe de mecs, appelés Very Be Careful, qui se sont appropriés ce style de cumbia très régional et y ont ajouté – pour couronner le tout – une approche gothique obscure. Leurs chansons sont presque hypnotiques, tout ce qu’il y a de bien pour profiter avec votre être cher et danser toute la nuit. Ils ont publié de manière indépendante sept albums, tous disponibles en ligne pour votre plaisir.

VIERNES 13

Photo courtesy of Viernes 13, Facebook

La musique ska est grandement appréciée par les enfants latino de Los Angeles et est très présente dans les pays d’Amérique Latine, tels que le Mexique. Localement, il n’y a pas de meilleur groupe pour illustrer ce phénomène que Viernes 13. Allez à l’un de leurs spectacles et vous comprendrez pourquoi : leurs œuvres d’art chantées en espagnol vont des balades très harmonisées par les cuivres au sujet de l’amour perdu et de la tequila – comme leur hit Lagrimas de Agave – aux rythmes rapides et trépidants au sujet de personnages qui aiment boire, tels que Johnny Pistolero. Peu importe la chanson qu’ils jouent, vous pouvez être sûr que leurs fans, jeunes ou vieux, participeront à des pogos enflammés (le "skanking" est le terme officiel de la danse du ska). Et ce qu’il y a de plus important, c’est que leurs fans sont très aimables, alors n’ayez pas peur de sauter et de pousser.