Visiter l'Observatoire Griffith : tout savoir sur cette icône de Los Angeles

Griffith Observatory | Photo by Justin Donais, © Friends Of The Observatory

L’Observatoire Griffith ou Griffith Observatory est l’un des meilleurs lieux touristiques culturels de L.A., offrant des vues spectaculaires de l’océan Pacifique au centre-ville de L.A., depuis son piédestal sur le Mt. Hollywood au Griffith Park. L’observatoire et les expositions qui l’accompagnent ont ouvert leurs portes au public le 14 mai 1935. Lors de ces cinq premiers jours, l’observatoire a accueilli plus de 13000 visiteurs. Aujourd’hui, l’Observatoire Griffith est reconnu en tant que leader national en astronomie publique et est un lieu de rassemblement apprécié des visiteurs et des angelenos.

Les terrains, les expositions et le télescope de l’Observatoire Griffith sont ouverts au public et gratuits tous les jours où le bâtiment est ouvert. L’observatoire offre également différents programmes, évènements spéciaux et "fêtes des étoiles" publiques. Les visiteurs peuvent se rendre gratuitement et directement en voiture à l’Observatoire et au parc Griffith en se garant sur le parking prévu à cet effet ou sur les routes adjacentes.

Portrait of Col. Griffith J.Griffith, © Griffith Observatory

L’histoire de l’Observatoire Griffith a commencé avec le Colonel Griffith J. Griffith, qui a donné 3015 acres de terrain autour de l’observatoire de la Cité des Anges en décembre 1896. Dans son testament, Griffith a également donné des fonds pour construire un observatoire, un salon des expositions et un planétarium sur le terrain offert. Son objectif était de rendre l’astronomie accessible au public.

Detail of the final rendering of Griffith Observatory, for the architecture firm of John C. Austin and Frederick Ashley | Photo © Griffith Observatory

Certains des astronomes et scientifiques les plus importants du jour ont été sélectionnés comme étant l’équipe principale pour planifier la construction de l’Observatoire Griffith. George Ellery Hale, qui a supervisé la création des télescopes aux observatoires de Yerkes, Mount Wilson et Palomar, a conduit toute la conception. Le physicien de Caltech, Edward Kurth, a dessiné les premiers plans et a ensuite dirigé la construction du bâtiment. Les architectes John C. Austin et Frederick M. Ashley ont été sélectionnés pour superviser les plans finaux du nouvel observatoire. Austin et Ashley ont employé Kurth pour diriger le projet avec Russell W. Porter, le "Saint Patron" du mouvement du télescope, en tant que consultant.

Lower level of the Griffith Observatory | Photo by Justin Donais, © Friends Of The Observatory

En 2002, l’observatoire a fermé ses portes pour une rénovation de 93 millions et une expansion de l’espace dédié aux expositions. Il a à nouveau ouvert ses portes au public en novembre 2006. Le bâtiment au style Art-Déco existant a été rénové et l’ancien dôme du planétarium a été remplacé. Le bâtiment a été agrandi sous les sols, avec un niveau inférieur qui présente des toutes nouvelles expositions, un café, une boutique de souvenirs et le nouveau Leonard Nimoy Event Horizon Theatre. The Café at the End of the Universe, est un hommage au Restaurant at the End of the Universe de Douglas Adams, et est l’un des nombreux cafés exploités par le célèbre chef Wolfgang Puck.

Chaque zone d’exposition principale de l’Observatoire Griffith se concentre sur des aspects uniques de l’observation. Elles comprennent : Wilder Hall of the Eye, Ahmanson Hall of the Sky, W.M. Keck Foundation Central Rotunda, Cosmic Connection, Gunther Depths of Space, Edge of Space Mezzanine et des expositions en plein air.

Samuel Oschin Planetarium

Samuel Oschin Planetarium | Photo by Justin Donais, © Friends Of The Observatory

Le Planétarium Samuel Oschin présente un éventail de technologies ultramodernes qui offre un programme éducatif scientifique international pour les publics de tous les âges. À 75 pieds, le dôme en aluminium perforé est l’un des dômes de planétarium les plus grand du monde. Dans le cadre de la rénovation de l’observatoire, le projecteur vintage Zeiss Mark IV de 1964 du planétarium a été remplacé par l’ultramoderne Zeiss Mark IX Universarium. Les repose-têtes en bois du théâtre ont été remplacés par des sièges inclinables personnalisés. Les visiteurs du planétarium, accueillant 300 places, peuvent profiter d’une expérience à des années lumières au-dessus du planétarium. À partir du moment où ils passent les portes historiques en cuir et en bronze, ils sont immergés dans un environnement soigneusement conçu pour créer un ciel de nuit authentique et offrir des expériences de qualité qui sont non seulement impressionnantes mais qui suscitent également la réflexion. Pour plus d’informations au sujet des spectacles actuels, des horaires et des prix, rendez-vous sur griffithobservatory.org/psoplanet.html.

Zeiss Telescope

Depuis l’ouverture de l’observatoire en 1935, des millions de visiteurs ont regardé à travers la lunette astronomique Zeiss de 12 pouces qui se trouve dans le dôme sur l’extrémité Est du bâtiment. Destinée principalement à une observation de nuit pour le public général, la lunette astronomique cible généralement la Lune, des planètes et des objets plus lumineux de la Voie Lactée. Le télescope est utilisé par un maximum de 600 visiteurs par nuit et est exploité par l’un des démonstrateurs de télescope de l’observatoire, qui choisit les objets à observer, explique ce qui est observé et répond aux questions. Le télescope est une destination populaire lors d’évènements célestes spéciaux, le site web de l’Observatoire Griffith remarque « qu’il y a plus de personnes qui ont observé la comète de Halley et les récentes comètes Hyakutake et Hale-Bopp à travers ce télescope que n’importe quel autre dans le monde. »

Hall of the Eye

Hall of the Eye | Photo by Justin Donais, © Friends Of The Observatory

Situé à l’étage principal de l’observatoire, le Hall of the Eye illustre la nature et le progrès de l’observation humaine du ciel et les outils utilisés pour cette exploration. L’un des points forts du hall est une bobine Tesla, construite en 1910 par Earle Ovington et offerte à l’Observatoire Griffith un an après sa mort en 1936. La machine a été réparée avec l’aide de Kenneth Strickfaden, qui a conçu les effets spéciaux électriques pour Frankenstein (1931) et Le Magicien d'Oz (The Wizard of Oz (1939)) ainsi que pour d’autres films.

Leonard Nimoy Event Horizon

Leonard Nimoy Event Horizon | Photo by Justin Donais, © Friends Of The Observatory

Le Leonard Nimoy Event Horizon est un théâtre multimédia de 200 places qui offre un lieu moderne pour des lectures, des démonstrations, des films, des discours de guides de musées et une grande variété d’autres activités. Le Leonard Nimoy Event Horizon est également un lieu important pour les programmes scolaires de l’observatoire. Le théâtre utilise une configuration de stade pour les places assises, ce qui permet aux membres du public de se sentir proches du présentateur.

The Big Picture

The Big Picture telescopes | Photo by Justin Donais, © Friends Of The Observatory

The Big Picture est l’un des points forts de la salle d’exposition Gunther Depths of Space, située au niveau inférieur. The Big Picture est la plus grande image astronomique la plus précise jamais construite, mesurant 152 pieds de long sur 20 pieds de haut. Cette image extrêmement bien détaillée représente le cœur du groupe de galaxies de la constellation de la Vierge et contient près d’un million de galaxies à faible intensité, près d’un demi-million d’étoiles de notre galaxie (la Voie Lactée), un millier de quasars lointains, un millier d’astéroïdes de notre système solaire et au moins une comète. Les visiteurs peuvent explorer The Big Picture à l’œil nu ou grâce à des télescopes placés à une distance de 60 pieds.

Astronomers Monument

Astronomers Monument | Photo courtesy of Non Paratus, Flickr

Les visiteurs n’ont même pas besoin d’entrer dans l’Observatoire Griffith pour devenir des observateurs. L’extérieur du bâtiment offre une variété d’expositions et de caractéristiques qui attirent l’œil et alimente l’imagination, dont la pelouse représentant le système solaire, les lignes radiales du coucher du soleil et du coucher de lune, ainsi qu’un pont d’observation sur le toit. Lorsque les visiteurs arrivent à l’Observatoire Griffith, ils sont accueillis par le Monument des astronomes, une sculpture en béton extérieure sur la pelouse de l’entrée qui honore six des plus grands astronomes de tous les temps : Hipparchus, Copernicus, Galilée, Kepler, Newton et Herschel.

Gottlieb Transit Corridor

Gottlieb Transit Corridor | Photo courtesy Alma Recinto, Flickr

Le Robert J. and Suzanne Gottlieb Transit Corridor est un long couloir monumental de 150 pieds de long, avec des parois en verre de 10 pieds de large, qui immerge les visiteurs dans les mouvements du soleil, de la lune et des étoiles à travers le ciel et démontre comment ces mouvements sont liés au temps et au calendrier. Le Gottlieb Transit Corridor est un instrument astronomique public en plein air construit en dépression sur le côté Ouest de l’observatoire. Sa forme est semblable aux instruments des anciens temples et églises médiévales, mais adaptée au 21ème siècle. Comme les autres instruments d’observation de l’observatoire, le Gottlieb Transit Corridor transforme les visiteurs en observateurs astronomiques et les immerge dans la signification de ces observations.

James Dean Bust

James Dean bust | Photo courtesy of Candice AKA Bessie Smith, Flickr

L’Observatoire Griffith est apparu dans de nombreuses émissions de télé et dans de nombreux films, les séquences les plus connues sont peut-être celles de Rebel Without a Cause (1955), avec James Dean et Natalie Wood. Un buste de James Dean se trouve sur le côté Ouest de l’observatoire. D’autres apparitions dans des films avec l’observatoire ont eu lieu, telles que The Terminator (1984), The Rocketeer (1991), Larry Flynt (1996) et Transformers (2007).